Pâtes à tartiner

3 recettes de pâtes à tartiner sans chocolat

3 recettes de pâtes à tartiner sans chocolat

 

Je n’ai rien contre les pâtes à tartiner au chocolat… Il n’empêche que j’aime parfois varier les plaisirs. Je vous propose donc trois recettes de pâtes à tartiner ne contenant pas de chocolat. Bon appétit !

 

Pâte à tartiner au sarrasin et à la vanille

 

1. Pâte à tartiner au sarrasin grillé et à la vanille

 

Ingrédients

  • 220 g de sarrasin
  • 100 g de pâte de datte
  • 50 g de crème d’avoine
  • 170 g d’eau
  • 0,3 g de vanille en poudre

 

Préparation

  1. Faites griller le sarrasin. Pour ce faire, étalez-le sur une plaque de cuisson et enfournez pendant 5 à 10 min à 200°C. Surveillez bien la cuisson et remuez si nécessaire. Il doit prendre une belle couleur brune.
  2. Mixez tous les ingrédients.

 

Note : J’aime lorsque cette pâte à tartiner reste un peu sèche, cela lui donne une texture que j’apprécie beaucoup. N’hésitez pas à ajuster les quantités d’eau ou de crème d’avoine si vous préférez une texture plus fluide.

 

Pâte à tartiner à la banane et à la cacahuète

 

2. Pâte à tartiner à la banane et à la cacahuète

 

Ingrédients

  • 350 g de chair de banane coupée en fines rondelles
  • 70 g de purée de cacahuète
  • 125 g d’eau
  • 20 g de graines de sésame grillé
  • 2 g de cannelle de Ceylan en poudre
  • 2 g de piment doux

 

Préparation

  1. Dans une poêle, faire chauffer à feu moyen la chair de banane et l’eau en remuant régulièrement.
  2. Retirer du feu lorsque les rondelles de banane sont caramélisées.
  3. Mixer avec les autres ingrédients.

 

Pâte à tartiner épicée à la carotte

 

3. Pâte à tartiner épicée à la carotte

 

Ingrédients

  • 580 g de carottes cuites à la vapeur
  • 10 g de gingembre frais pelé et émincé
  • 170 g de crème d’avoine
  • 2 g de curcuma frais pelé et émincé
  • 150 g de raisins secs
  • 0,1 g de poivre noir moulu
  • 1 g de graines de carvi

 

Préparation

  1. Chauffez tous les ingrédients dans une poêle à feu moyen. Remuez régulièrement.
  2. Lorsque les carottes sont caramélisées, retirez du feu et mixez.

 

3 recettes de pâtes à tartiner sans chocolat

 

Laquelle est votre préférée ?

Dites-le-nous en commentaire !

Bonne pâtisse et à bientôt sur Graine de Gâteau !

 

Camille

 

Cet article vous plaît ? N’hésitez pas à le partager et à l’épingler !

 

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pâtissière végane, exploratrice du monde fascinant de la pâtisserie végétale.

12 commentaires

  • Sabine

    Merci pour ton article qui tombe à pic car je recherche des pâtes à tartiner sans oléagineux (pour raisons de santé). Et là, je suis bien tentée de tester celle la carotte car j’aime bcp le mélange salé et sucré.
    Ce serait une belle découverte dégustative. Oui, je vais tenter cette recette.
    Un grand merci et bravo pour ton blog. J’aime bcp 😀

  • Lucie C.

    Cool, je vais pouvoir tester des alternatives au N… La liste d’ingrédients m’effraie alors je n’en achète pas mais les enfants aime bien. J’ai déjà essayé plusieurs alternatives mais ils n’adhèrent pas. Je vais tester celle à la banane et à la pâte de cacahuètes.

  • Vincent

    Je suis un grand adepte des pâtes à tartiner alternatives et j’en fais souvent avec du chocolat 😅Du coup l’article m’a interpelé et je vais tenter celle à la carotte 😉Merci pour ces trois recettes !

  • Camille - Omni' to Vegan

    Salut Camille, c’est Camille ! Haha 😜

    Recettes très originales, celle à la banane et cacahuète fait de l’œil je l’avoue ! Au début en voyant les photos on aurait dit des petits muffins ! 😮 En tout cas ton blog est très sympa !

    • Camille Contreras

      Bonjour Camille !

      Haha, deux Camilles véganes, qui l’eût cru ? Oui c’est vrai que c’est une présentation inhabituelle pour des pâtes à tartiner. 😉 J’espère que la pâte à tartiner banane-cacahuète te plaira. À bientôt !

  • Simone

    Bonjour Camille,

    Je ne sais pas si vous avez reçu mon commentaire car j’ai l’impression d’avoir fait une mauvaise manipulation.

    J’espère que ma demande d’aide ne va pas vous déranger car elle ne correspond pas vraiment à votre philosophie alimentaire/nutritionnelle.

    Donc, mon mari est diabétique, il a un palais “très sucré” et il est très gourmand. Si je prépare un dessert avec très très peu de sucre, il ne le mange pas au motif que ce n’est pas bon. Il n’aime pas que j’ajoute des épices non plus, à part la cannelle. Sinon, même réaction. C’est un vrai dilemme pour moi car d’une part il faut que je lui fasse plaisir (c’est normal) et d’autre part, il faut que je prenne soin de sa santé.

    Du coup, j’ajoute du Canderel Sugarly qui n’apporte aucune calorie mais qui apporte du pouvoir sucrant. Là, cela lui convient.

    Mais, quand je prépare des confitures (clémentines, oranges, prunes, abricots, pommes, pastèque, …) ou des compotes (pêches blanches, pêches jaunes, pommes, …), comme j’utilise du Canderel Sugarly pour qu’il ait le goût du sucre, les confitures ne figent pas et les compotes sont liquides à presque liquide. Pour pallier cet inconvénient, j’ajoute de l’agar-agar quand la préparation est en train de bouillir et je mélange délicatement. Dans ces conditions d’utilisation, mes préparations ne pourraient pas se conserver dans le temps si je ne les stérilisais pas. Donc, je les stérilise à 90° / 30 mn.

    Jusqu’à présent, j’attends que l’eau du stérilisateur tiédisse avant de sortir les pots. Puis, je les range dans un placard. Et, c’est peut-être là que je commets une erreur. En effet, pour bien utiliser l’agar-agar, il faut le verser et le mélanger quand la préparation est en train de bouillonner au-delà de 85° (c’est ce que je fais) et ensuite mettre les pots au froid pour provoquer la réaction gélifiante/épaississante. Du coup, si je les mettais au réfrigérateur dès que la stérilisation est terminée, donc, tant que les pots sont bouillants, pendant 24 h ou plus, est-ce que j’aurais plus de chance d’obtenir le pouvoir gélifiant/épaississant. Ensuite, il faudrait que je puisse les ranger dans un placard et les conserver longtemps.

    Pouvez-vous m’aider ?
    Ceci dit, votre site est super intéressant. Bravo.
    J’ai récupéré votre livre “Tout chocolat”. Je testerai des recettes même si mon mari ne veut pas en manger et je les dégusterai avec toute notre petite famille.
    Merci beaucoup.

    • Camille Contreras

      Bonjour Simone,

      Votre demande ne me dérange pas, au contraire !

      D’après mes connaissances, laisser refroidir une préparation contenant de l’agar-agar à température ambiante n’est pas problématique, et permettrait même d’obtenir un gel plus ferme. La cause de votre problème doit se situer ailleurs.

      Il est possible que votre agar-agar ne prenne pas car les fruits sont acides. En effet, l’acidité diminue le pouvoir gélifiant de l’agar-agar. Certains fruits comme l’ananas ou les pêches contiennent également des enzymes qui doivent être désactivées par la cuisson (ce que vous faites en cuisant vos fruits) afin de ne pas empêcher la gélification.

      Afin de résoudre votre problème, vous pouvez essayer ceci :

      – utilisez plus d’agar-agar (comptez un peu plus d’un gramme par 100 mL de préparation contenant des fruits acides comme les clémentines ou les oranges),
      – portez de l’eau à ébullition dans laquelle vous chaufferez l’agar-agar pendant une à deux minutes avant de l’incorporer aux fruits.

      J’avais écrit un article sur l’agar-agar il y a quelques temps, il vous sera peut-être utile : https://grainedegateau.com/quest-ce-que-lagar-agar/

      Une autre solution s’offre à vous : celle d’utiliser de la pectine. Il s’agit d’un gélifiant d’origine végétale (elle est issue de pépins de fruits ou d’écorce d’agrumes) souvent utilisé dans les confitures. Voici un article très complet à son sujet : https://www.ricardocuisine.com/chroniques/chimie-alimentaire/234-la-confiture-sans-deconfiture

      Il existe de nombreux types de pectines, adaptées à des usages différents. Pour les confitures, je vous conseille la pectine NH, qui forme un gel réversible. En ce qui concerne les dosages, ils devraient être indiqués sur l’emballage. Vous en trouverez dans des magasins comme Zodio par exemple (par exemple ici : https://www.zodio.fr/pectine-nh-30g.html), ou bien sur internet.

      Le Confix’Bio (trouvable en magasin bio : https://www.greenweez.com/natali-confix-bio-120g-p77602) contient du sucre, de l’acide citrique et de l’agar-agar en plus de la pectine.

      En supermarché vous trouverez le Vitpris d’Alsa au rayon “aides à la pâtisserie”. Les ingrédients sont les suivants : dextrose, pectine de fruits, acide citrique, huile végétale. Il est possible que l’huile végétale soit de l’huile de palme.

      J’espère avoir pu vous aider, et n’hésitez pas à poser d’autres questions si vous en avez ! Et tenez-moi au courant concernant vos confitures et compotes.

      J’espère que les recettes de “Tout chocolat” vous plairont. Une nouvelle version de ce livre électronique est en préparation, avec de nouvelles recettes et des explications sur le travail du chocolat.

      En vous souhaitant une bonne journée,
      Camille

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement mon livre "Tout Chocolat"