Bases de la pâtisserie végétale

7 raisons de pâtisser sans sucre

Chez Graine de Gâteau, on n’utilise pas de sucre pour confectionner des douceurs. J’ai en effet décidé de ne plus consommer de sucres ajoutés, et cette décision s’étend à ma pratique de la pâtisserie. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, pâtisser sans sucre a de nombreux avantages. Voici donc 7 raisons de pâtisser sans sucre.

 

7 raisons de pâtisser sans sucre

 

1. Pour des desserts plus sains

L’OMS recommande d’avoir un apport en sucres libres1 inférieur à 10% de la ration énergétique totale chez l’adulte comme chez l’enfant, tout en précisant que moins de 5% de la ration énergétique totale” serait encore meilleur pour la santé”.2
L’objectif de telles recommandations est de réduire le risque de surpoids, d’obésité et de carie dentaire.
Réduire sa consommation de sucres libres n’est pas simple : bon nombre de produits “sucrés” comme “salés” en contiennent, parfois en quantités excessives. Pour ce qui est des desserts, ils sont quasiment tous très riches en sucres libres.
Pour être en bonne santé, devons-nous nous priver de dessert ? Heureusement, non ! La solution est de pâtisser sans sucre, pour des desserts tout aussi sains que gourmands.
Nous débarrasser du sucre nous donne l’opportunité d’élaborer des douceurs plus riches en nutriments que les desserts habituels, en nous appuyant sur des ingrédients plus intéressants nutritionnellement pour donner du goût, comme des fruits frais ou séchés, des légumes, des oléagineux, ou même des légumineuses.

 

2. Pour rendre la gourmandise accessible à tous

Pour les personnes souffrant de diabète, les alternatives “diététiques” habituelles sont souvent décevantes, avec leur fadeur suivie d’un arrière-goût d’édulcorant.
Si “sans sucre” ne veut pas toujours dire “à index glycémique (IG) bas”, pâtisser sans sucre est un premier pas vers des pâtisseries à IG bas convenant aux personnes diabétiques. Car elles aussi ont le droit d’être gourmandes !

 

Fruits colorés

 

3. Pour rééduquer son palais

Une consommation excessive de sucres ajoutés entraîne une désensibilisation des papilles. Il en résulte que les aliments contenant peu ou pas de sucres ajoutés sont perçus comme étant peu savoureux.
Rééduquer son palais est possible et nécessite une réduction drastique de l’apport en sucres ajoutés. Pâtisser sans sucre peut s’inscrire dans cette démarche et la faciliter.

 

4. Pour découvrir de nouveaux ingrédients

Puisque nous ne pouvons pas compter sur le sucre pour exciter nos papilles, il nous faut partir à la recherche de nouvelles sources de goût pour nos desserts. C’est ainsi que nous découvrirons de nouveaux ingrédients, leurs propriétés et associations pour des douceurs riches en saveurs.
Je pense notamment à certaines épices (comme la cannelle ou la cardamome) et farines (comme la farine de châtaigne ou la farine de maïs) qui ont un goût naturellement sucré.

 

Fruits secs

 

5. Pour mettre en valeur les ingrédients

En l’absence de sucre, nous devons nous appuyer sur les saveurs présentes dans les matières premières et les mettre en valeur afin de révéler la richesse de leurs arômes. Plus possible de tricher en ajoutant du sucre pour masquer le manque de goût !

 

6. Pour libérer sa créativité

Une contrainte comme se passer de sucre en pâtisserie nous force à nous aventurer hors des sentiers battus, à nous libérer de ce que nous connaissons et à ainsi trouver de nouvelles solutions. C’est un excellent moyen de stimuler sa créativité.

 

7. Pour se lancer un défi

Le sucre est un élément clé en pâtisserie traditionnelle, à tel point que s’en passer est presque impensable. C’est donc un défi que d’aller à contre-courant et élaborer des desserts sans sucre. Oserez-vous le relever ?

 

Et vous, pourquoi pâtissez-vous sans sucre ?

Dites-le-nous en commentaire !

Bonne pâtisse et à bientôt sur Graine de Gâteau !

Camille

 

Notes

  1. Selon l’OMS : “Les “sucres libres” sont les monosaccharides (glucose, fructose) et les disaccharides (saccharose ou sucre de table) ajoutés aux aliments et aux boissons par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur, ainsi que les sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les jus de fruits à base de concentré.” Ces recommandations ne concernent pas les sucres présents dans les fruits et légumes frais. Source : cf. note 2.
  2. L’OMS appelle les pays à réduire l’apport en sucres chez l’adulte et l’enfant

 

 

Vous aimez cet article ? N’hésitez pas à le partager et à l’épingler !

 

7 raisons de pâtisser sans sucre

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pâtissière végane, exploratrice du monde fascinant de la pâtisserie végétale.

Un commentaire

Laisser un commentaire